Comment je suis arrivée à la couture

In Actualités by Marie de Boissieu

Bienvenue sur mon site internet !
Si tu es sur cette page, c’est sûrement pour en savoir un peu plus sur moi : qui crée et confectionne toutes ces créations ?
Je m’appelle Marie, la seule fille de ma famille suivie de deux frères. J’ai appris à coudre à la main en grande section de maternelle et c’est là que j’ai réalisé ma première poupée, les coutures étaient faites à la main avec de la laine rouge. J’ai gardé ces points à la main dans un coin de ma tête. Lorsque j’étais en CE1, ma grand-mère paternelle est venue à la maison et je l’ai observé coudre des rideaux pour le salon et la salle à manger. Pendant qu’elle cousait, j’ai fait un coussin porte épingles à ma maman. Elle l’a toujours !
C’est seulement en 3ème que je me suis vraiment mise à la couture en concevant de A à Z un sac bandoulière pour mettre mes affaires de sport. J’ai réfléchi plusieurs nuits comment je pouvais faire un sac solide avec le moins de coutures apparentes. À chaque fois que j’avais besoin de quelque chose de particulier je réfléchissais, mûrissais mon projet pour ensuite passer à la réalisation.
En 1ère j’ai réalisé ma première robe de soirée, une robe longue coupe princesse.
Toutes ces créations, je les ai réalisé avec la machine à coudre de ma mère (qui ne coud pas).
Un jour ma mère m’a dit : “tu as un talent pour le couture, si tu as besoin qu’on t’aide pour développer ton talent, dis nous comment on peut t’aider”. J’ai répondu : “j’aimerais bien une machine à coudre un peu plus performante que la tienne”. Avec mon père nous sommes allés dans différents magasins de machines à coudre. Finalement j’ai opté pour une machine à coudre et à broder et ce fut mon cadeau pour mes 20 ans et une partie de mes jobs d’été qui me permit d’acheter la Pfaff créative 2.0 ?
Enfin c’est lors de ma première année de cycle ingénieur à l’ECAM que je me suis mise à faire des vêtements pour moi : hauts, shorts, pantacourts, robes, jupes, … La difficulté montait crescendo et à chaque fois je répondais à un besoin.
Les amis se mariant les uns après les autres, chaque mariage était pour moi l’occasion de faire une nouvelle robe de cocktail : nouveau tissu, nouvelle coupe, …
J’ai commencé à me faire une cape, puis un manteau.
J’ai travaillé en tant que responsable méthodes dans une maroquinerie où j’ai appris beaucoup de chose concernant le montage de différents types de sacs.
Lors d’une période de recherche d’emploi, j’ai eu l’occasion de visiter un atelier de confection Yves Saint Laurent. Le conseil que le directeur de l’établissement m’a donné m’a été bien utile “si tu veux progresser et te mettre au moulage, achète toi un Stockman” (un mannequin de couture). J’ai donc suivi son conseil et j’ai acheté via le bon coin un Stockman à mes mensurations. Grâce à ce mannequin, j’ai pu réaliser des robes de cocktail sans patron en faisant fonctionner mon imagination. C’est aussi grâce à ce mannequin et une très bonne amie que j’ai réalisé mon rêve de petite fille : créer une robe de mariée ! Ma première robe de mariée avec traine amovible a vu le jour en 2014 (comme ma fille). Avec la naissance de ma fille, je me suis mise aussi à la mode bébé puis enfant, j’ai réalisé un manteau avec supplément spécial portage, une robe de cocktail spécial allaitement, …
Et depuis, je continue de coudre tous les week-ends et pendant les vacances.
Mon objectif ? Continuer de faire des robes d’exception : robe de mariée, robe de baptême, robe de cocktail et vous transporter grâce à mes créations !